Biographie

Michel Lemoine commence très tôt sa carrière de comédien en travaillant avec Marcel Herrand, directeur du théâtre des Maturins. Après quelques années sur les planches, il tourne son premier petit rôle au cinéma sous la direction du grand Maurice Tourneur dans le film Après l’Amour.   L’année suivante, en 1948, c’est Sacha Guitry en personne qui lui propose de jouer dans Le Diable boiteux. Jusqu’à la fin des années cinquante, Michel Lemoine va ainsi alterner théâtre et cinéma, décrochant de nombreux seconds rôles dans des films de réalisateurs prestigieux comme Julien Duvivier ou Jean-Paul Le Chanois. Au cours de la décennie suivante, Michel Lemoine va se tourner vers le cinéma italien qui multiplie les genres et accumule les nanars. Jusqu’en 1970, Lemoine va ainsi apparaître dans des dizaines de productions transalpines aux titres évocateurs (Le Monstre aux Yeux verts, Les Possédées du Démon, Hercule contre Moloch, Arizona Bill ou encore le mythique Joe Caligula de José Bénazéraf), enchaînant les rôles de méchant et devenant l’une des figures de proue du cinéma bis.   Michel Lemoine va passer quelques belles années en Italie avec son épouse, la comédienne Janine Reynaud, avant de regagner l’Hexagone en 1970 pour se tourner vers un genre en plein essor : l’érotisme. Il apparaît dans La Débauche de Jean-François Davy, dès 1970 et dans Je suis une nymphomane de Max Pécas la même année. Séducteur et libertin dans la vie réelle, Michel Lemoine se sent particulièrement à l’aise dans le cinéma érotique où il trouve souvent des rôles sur mesure.   C’est d’ailleurs dans ce genre que Lemoine va faire ses premiers pas de scénariste en 1971 pour Frustration ou les dérèglements d’une jeune provinciale de José Bénazéraf, puis de réalisateur en 1972 (même si Lemoine avait fait un peu de mise en scène deux ans auparavant) avec Les Chiennes, Confidences érotiques d’un lit trop accueillant et surtout Les Désaxées, son premier film qui le révélera au grand public. Devenu une référence du cinéma érotique populaire, Michel Lemoine va exercer dans le genre jusqu’à l’explosion de la pornographie et tenter une percée vers le fantastique avec Les Week-ends maléfiques du Comte Zaroff qui sera purement et simplement interdit par la censure, pour « incitation au meurtre » !   Découragée, Lemoine ne va plus se consacrer qu’à l’érotisme, puis à la pornographie, laissant de côté sa carrière d’acteur (il n’y reviendra qu’à l’âge de la retraite pour de petites apparitions). Jusqu’au milieu des années 80, Michel Lemoine va ainsi réaliser plus d’une vingtaine de films pornos sous différents pseudonymes, avant de quitter définitivement la scène cinématographique.

Caractéristiques

  • Début dans le X 1970
  • Lieu de NaissancePantin, France
  • Date deNaissance30 septembre 1922
  • NationalitéFrançaise